5 conseils pour réussir la certification PMP

Le PMI a récemment décidé d’apporter des changements majeurs à la certification PMP pour répondre à l’évolution des marchés :

  • Des changements au niveau du format des questions : les questions sont désormais une combinaison de choix multiples, de réponses multiples, d’appariement, de hotspot et de remplissage limité.
  • Des changements au niveau du contenu des questions : sur les 180 questions, la moitié porte sur l’agilité. Alors qu’avant 2021, peu de questions portaient sur cette méthode de gestion de projet.
  • Dans ses grandes lignes du contenu (ECO) de l’examen PMP, le PMI insiste sur le fait que l’examen n’est pas exclusivement basé sur le PMBOK 6ème édition et ajoute d’autres références pour la préparation de l’examen, notamment l’Agile Practice Guide du PMI.

Tous ces changements nécessitent à notre avis une adaptation de stratégie de préparation à la certification PMP.

Découvrez nos 5 conseils pour réussir votre examen PMP !

 

1. Suivre une formation avec un organisme et un formateur ATP

Dans le cadre de son programme (Authorized Trainer Partner), le PMI recommande de faire appel à des formateurs et des organismes accrédités, comme QRP International.

Ceci vous permet de bénéficier des éléments suivants :

  • Une formation avec un ATP vous garantit une formation officielle, avec des supports de cours officiels (fournis par le PMI) et un instructeur qui a une expérience significative dans l’agilité, a suivi la formation « train the trainer » du PMI et a réussi l’examen d’instructeur.
  • Des quiz officiels du PMI à la fin de chaque thème pour bien assimiler les différents concepts.
  • Un accès à 200 questions « clonées » officielles du PMI dans le même esprit de l’examen fournies par les ATP comme QRP International.
  • L’étude détaillée des autres références citées en plus du PMBOK 6ème édition et de l’Agile Practice Guide peut paraître très compliquée et fastidieuse. La formation avec un ATP vous permettra de maitriser les concepts nécessaires sans perdre trop de temps.

pmp exam preparation

 

2. Valider votre dossier d’éligibilité avant de vous engager dans une préparation approfondie

La soumission d’un dossier d’éligibilité et sa validation par le PMI est un prérequis pour passer l’examen.

Si vous possédez un BAC +4 ou plus :

  • Avoir plus de 36 mois d’expérience en management de projet.
  • 35 heures de formation en gestion de projet ou être certifié CAPM*.

Si non :

  • Un diplôme d’études secondaires.
  • Avoir plus de 60 mois d’expérience en management de projet.
  • 35 heures de formation en gestion de projet ou être certifié CAPM*.

*Les 35 heures de formation en gestion de projet sont couvertes par la formation de QRP International.

Votre dossier comporte 3 principaux thèmes :

L’éducation :

  • Les diplômes académiques obtenus pour savoir si vous devez justifier de 36 mois ou de 60 mois d’expérience en gestion de projet.
  • L’organisme avec lequel vous avez validé les 35 heures de formation.

Les expériences :

Les expériences professionnelles qui justifient votre éligibilité pour passer la certification avec la description des tâches, la période…

Les détails sur l’examen :

Certains détails comme l’adresse, le centre ou le lieu à partir duquel vous envisagez de passer l’examen.

Votre dossier peut être soumis à un audit auprès du PMI et des preuves peuvent être demandées.

Pour se concentrer sur la préparation de l’examen, on vous conseille de bien remplir et valider votre dossier d’éligibilité au préalable. Un éventuel audit ou une absence de justificatif peut vous déstabiliser et être source de perturbation durant les révisions.

 

3. Se préparer avec un simulateur d’examen

PMP est une certification professionnelle très orientée pratique. Il faut bien s’entrainer à travers l’utilisation d’un simulateur de questions. Ceci vous permettra de vous familiariser avec le style de questions et la philosophie du PMI.

Tout au long de votre période de révisions, il est souhaitable de travailler sur des questions par domaine ou thème pour bien assimiler les concepts.

Néanmoins, nous vous conseillons vivement de vous mettre dans des conditions réelles d’examen et de travailler sur des simulations d’examen qui couvrent tous les domaines avant de vous présenter à l’examen.
Rappelons que l’examen comporte 180 questions et dure 230 minutes.

Si vous obtenez un score égal ou supérieur à 80% de bonnes réponses, vous êtes prêt à passer l’examen.

Plusieurs simulateurs ont mis à jour leurs bases de questions pour être en conformité avec les changements de 2021 (alignement avec les nouveaux domaines, plus de questions sur la méthode agile et la prise en compte des autres styles de questions sus-indiqués en plus de questions à choix multiples).

 

4. Planifier votre préparation à l’examen

Suivre le bon rythme et la période de préparation :

Nous vous conseillons de suivre un rythme constant, continu et pas très intense.
Il est préférable de se préparer 2 heures par jour que de tout condenser sur le week-end.

La période de préparation à l’examen dépend du profil et de l’expérience de chaque personne.
Nous recommandons généralement une période de préparation minimale de 3 mois. Il ne faut pas étaler la préparation au-delà de 6 mois,  cela augmente le risque d’oubli et de perte de motivation.

Lire le PMBOK 6ème édition :

Même si le nouvel examen n’est pas uniquement basé sur le PMBOK, il est recommandé de le lire au moins une fois. Néanmoins, il ne faut pas s’attarder sur les entrées, sorties et les outils et techniques des différents processus.

C’est ce qu’on appelle les ITTO (Inputs, Tools, Techniques & Outputs).
Ces derniers ne feront pas l’objet de questions dans le cadre de l’examen PMP.

Prendre des notes et écrire des résumés :

Vous n’aurez pas le temps de tout réviser les derniers jours avant l’examen.
Les notes et résumés sont donc très importants pour mémoriser les principaux concepts.

Lire des articles sur la gestion de projet, regarder d’autres vidéos sur l’agilité ou des concepts spécifiques et participer à des forums :

Comme déjà évoqué, les questions de l’examen ne portent pas sur une référence spécifique PMBOK ou autre.
Nous vous invitons à lire des articles de source officielle, à regarder des vidéos sur les concepts que vous souhaitez approfondir et à participer à des forums pour profiter du partage des expériences.

Décider si vous souhaitez passer l’examen en ligne ou dans un centre d’examen :

Comme vous le savez, il est désormais possible de passer l’examen en ligne depuis avril 2020.
Les premiers retours d’expérience sur l’examen en ligne ne font pas l’unanimité. Nous vous conseillons surtout de rester concentré sur l’examen en cas de perte/reprise de connexion et d’une nouvelle vérification de votre identité.

Vérifier les connexions si vous envisagez de passer l’examen en ligne ou l’emplacement du centre quelques jours avant l’examen :

N’effectuez pas la vérification de votre connexion à la dernière minute si vous envisagez de passer l’examen en ligne avec un PC équipé d’une Webcam. Si vous envisagez de passer l’examen dans un centre d’examen, il est préférable de prendre connaissance de son emplacement.

Choisir et valider la date d’examen qui vous convient le mieux :

Fixer votre date d’examens uniquement lorsque vous êtes suffisamment avancé dans vos révisions et que vous obtenez de bons résultats au niveau des examens blancs.

 

5. S’organiser le jour de l’examen

Être à l’avance et ne pas oublier la convocation et la pièce d’identité :

Dans un centre d’examen ou en ligne, verifiez bien vos documents.

Dans le cas du choix de l’examen en ligne, vérifiez la propreté de l’espace et l’absence de tout document, écran, montre…

Rester concentré avant et durant tout l’examen :

Vous n’avez pas bien dormi ou vous avez un sentiment d’anxiété, c’est tout à fait naturel.
Essayez de rester concentré et mettez-vous dans la position d’un chef de projet au sens PMI en donnant de l’importance à chaque question et en considérant chacune comme une chance de réussir la certification.

Vous aurez des questions situationnelles. Il faut bien lire les détails et comprendre l’objectif de la question, sa formulation négative ou autre et identifier les mots-clés.

Ne vous stressez pas si les premières questions vous semblent peu cohérentes ou lorsque les réponses ne sont pas évidentes. N’oubliez pas que vous avez 180 questions à gérer et que d’autres questions plus simples viendront par la suite.

Marquer les questions en cas de doute :

Vous pouvez marquer les questions et revenir dessus ultérieurement.
Toutefois, nous vous recommandons de ne pas marquer trop de questions. Il est peu probable d’avoir le temps de  répondre à la fin et il ne faut pas oublier que votre effort de concentration décroît avec le temps.

L’idéal est de bien lire attentivement la question la première fois, se concentrer et donner la proposition qui vous semble la plus juste (une ou plusieurs propositions). Marquer les questions doit rester exceptionnel.

Avoir une pause durant l’examen :

Une pause maximale de 10 minutes est introduite par le PMI pour les examens en ligne ou dans un centre d’examen. Vous avez le droit de prendre une pause inférieure à 10 minutes.

L’examen est maintenant divisé en deux parties. Vous pouvez commencer la pause une fois que la première partie est revue et validée (entre 85 et 100 questions). Une fois validée, vous ne pouvez plus revenir sur cette partie.

Vous devez obligatoirement commencer la deuxième partie à la fin de la pause, au risque de mettre fin à votre session d’examen dans le cas contraire.

Ne pas laisser de question sans réponses :

Vous n’êtes pas sanctionné en cas de mauvaises réponses !
Il vaut mieux tenter sa chance même si vous n’êtes pas certain de votre réponse.
Si par la suite il vous reste du temps, vous pourrez toujours revenir dessus.

 

Voulez-vous avoir le pdf gratuit de cet article ?
Téléchargez notre infographie et découvrez nos 5 conseils pour réussir votre examen PMP à coup sûr !

pmp-certificaton-conseils.png